L’AFD VISITE L’IPR

L’AFD VISITE L’IPR

Une délégation de l’AFD conduite par Mlle Sarah CROCHON, Chef de projet Santé, s’est rendue à l’IPR dans la ville de Bouaké, ce lundi 28 juin 2021. Elle y a été accueillie par le Directeur Général de l’INSP, le Professeur Assiehue Claude N’DINDIN, qui avait à ses côtés, le Professeur Yavo William, Sous-directeur chargé de la formation et de la recherche à l’INSP, Docteur KABA Dramane, Directeur de l’IPR et tout le personnel de l’IPR.

Au cours de cette rencontre, l’AFD s’est imprégnée des réalités de la structure d’accueil, premièrement, à travers six communications qui ont mis en évidence les activités de recherche menées et les résultats obtenus au profit de la communauté, à savoir, celle de l’Unité de Recherche et de Formation (URF) Anophèles et paludisme avec Dr Alphonsine Koffi, Dr Serge Assi et Dr. Raphaël Kouadio ; celle de l’URF Maladies émergentes et réémergences faite par Dr Akré Adja Maurice et celle de URF Glossines et Trypanosomes présentée par Dr Vincent Jamonneau.

                                      

Deuxièmement, par une visite guidée des laboratoires de Parasitologie, de Biologie moléculaire et de Biochimie,de l’insectarium et du bâtiment de la London School. Par ailleurs, Dr Kaba a saisi l’occasion non seulement pour présenter aux hôtes, l’IPR mais aussi, pour leur faire savoir un ensemble de besoins dont, la construction d’un nouveau bâtiment administratif et la réhabilitation des deux anciens bâtiments, le renforcement des équipements de son institution pour rendre la recherche plus dynamique et le soutien de l’AFD dans la recherche de projets. Nul ne doute que la satisfaction de ces besoins par l’AFD permettra d’améliorer le cadre de travail et de contribuer efficacement au développement de la recherche en Côte d’Ivoire pour le bien-être des populations.

Cette visite a permis à l’AFD de se rendre compte des nombreux résultats obtenu par les chercheurs de l’IPR qui ont des répercussions communautaires positives en termes de formation, de l’amélioration de la santé et du développement de la recherche scientifique. Mlle CROCHON et ses collaboratrices Mesdemoiselles Fiere Emille (Chargé de projet Santé à l’AFD), Del Hierro Ereida (chargée de mission à l’AFD) se sont réjouies de cette visite et ont rassuré l’IPR de la prise en compte des doléances.

                         

Il faut noter que l’IPR est l’émanation de l’ex-OCCGE qui a été rétrocédé à la Côte d’Ivoire et placé, depuis 2001, sous la tutelle de l’INSP. Ses missions sont la recherche et la formation. Il constitut un centre de recherche spécialisé pour les études sur la transmission des maladies vectorielles. Quant à l’AFD, elle est l’organe chargé, pour le compte de l’Etat français, de mettre en œuvre et d’assurer le suivi technique du C2D pour les pays de la Zone de Solidarité Prioritaire (ZSP). Elle assure un appui conséquent à la Côte d’Ivoire dans plusieurs secteurs comme l’éducation, la formation, et la santé, à travers, l’aide à la formation des jeunes, à la fourniture de moyens techniques et la construction/réhabilitation des infrastructures. Ce dernier axe des actions de l’AFD, constitue l’une des principales attentes de l’administration de l’INSP qui souhaite des perspectives plus reluisantes pour l’IPR Bouaké.

Cellule Communication de l’IPR-Bouaké, Juin 2021

Leave a Comment

Your email address will not be published.

Résoudre : *
20 + 30 =